Ligue Iteka : au moins 14 personnes ont été assassinées au cours de la semaine du 14 au 20 novembre

Dans son bulletin hebdomadaire, la ligue Iteka déclare que des allégations de violations graves des droits de l’homme ont été enregistrées : au moins 14 personnes ont été tuées, plus de 10 personnes portées disparues .La ligue Iteka relève aussi 5 cas de torture et 23 arrestations arbitraire par la police nationale en compagnie des jeunes du parti au pouvoir.

Certains citoyens sont contraints de fuir le pays par crainte d’être tués, d’autres désertent leurs ménages suite à la famine causée par la sécheresse. Le PAM estime au moins 3 millions de burundais en besoin d’assistance alimentaire. Les enfants de 6 mois à 5 ans sont menacés de malnutrition, regrette cette organisme des Nations Unies .Des cas de tortures, d’arrestations et de détentions arbitraires et illégales constituent le lot quotidien des burundais présumés être contre le régime du pouvoir du Président Pierre NKURUNZIZA selon la ligue Iteka.

Cette organisation de défense des droits humains recommande à l’UA de mettre en application sa décision qui consiste à envoyer une force militaire de protection de la population burundaise en détresse.

A la communauté de l’Afrique de l’Est, cette ligue recommande d’amener le régime du Président Pierre NKURUNZIZA autour d’une table des négociations pour un dialogue inclusif et sincère afin de trouver une solution politique durable à la crise.


Publié le 22 / 11 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire