Ligue Iteka : des allégations de violations et violations des droits de l’homme ont été enregistrées

Dans un rapport de la Ligue ITEKA numéro 35 sorti ce lundi 5 décembre 2016 indique qu’au cours de la période du 28 novembre au 4 décembre 2016, des allégations de violations et des violations des droits de l homme ont été enregistrées.
D après se bulletin, au moins six personnes ont été tuées, au moins un cas de torture, au moins 12 personnes ont été portées disparues et au moins 81 personnes ont été arrêtées arbitrairement par la police burundaise en collaboration avec les jeunes du parti au pouvoir les Imbonerakure.
Ce bulletin revient également sur des phénomènes d’attaques à mains armées dont une a ciblé le conseiller à la présidence de la République chargé de la communication monsieur Willy Nyamitwe en date du 28 novembre dans le quartier Kajaga zone Rukaramu où il a lui-même et son chauffeur étaient blessés tandis qu’un de ses gardes du corps a était tué .
Selon ce rapport Iteka n’Ijambo, la situation sécuritaire précaire se caractérise aussi par des opérations répétitive de fouilles perquisitions et des actes de terrorisme commis par des jeunes Imbonerakure qui se sont chargés de la sécurité dans beaucoup de communes.
La Ligue Iteka demande au gouvernement à travers ce rapport de mettre fin sans tarder à la violence d’Etat et aux violations des droit de l’homme en assurant la sécurité et la protection de la population sans discrimination. Elle demande également a l’ UA de mettre en application sa décision qui consistait à envoyer une force militaire pour assurer la protection de la population burundaise, au conseil de sécurité des Nation unies de prendre toutes les résolution susceptibles de restaurer la paix dans le pays et de garantir la protection des droits humains . A travers ce rapport la Ligue Iteka demander aussi à la population de rester solidaire et de ne pas céder aux sollicitations et aux enseignements divisionnistes ou toute sollicitation dans le sens de la violence.


Publié le 6 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire