Ligue Iteka: la nouvelle réglementation des ONG pourrait causer leur fermeture

Le gouvernement de Bujumbura ne réfléchit jamais aux conséquences de ces décisions ou mesures surtout sur l’ensemble de la population, regrette le président de la ligue Iteka. Anshaire Nikoyagize fait allusion à la réglementation ″jugée de très contraignante″ avec les ONG étrangères. Les ONG étrangères vont décider de ne pas venir travailler au Burundi surtout qu’il y a d’autres pays qui ont besoin de leurs services et qui les accueilleront à bras ouverts.

″Difficile de comprendre comment le gouvernement de Bujumbura peut exiger aux ONG désirant s’installer et travailler au Burundi de verser un tiers de leurs budgets sur leurs comptes avant la signature de la convention générale de coopération et de verser 500 dollars comme frais administratifs non remboursables, alors qu’elles ne savent même pas qu’elles seront acceptées ″ s’indigne le président de la ligue Iteka.

La ligue Iteka trouve que le gouvernement veut s’attirer la sympathie de la majorité hutu en les voilant la face que c’est une manière de leur trouver du travail. Anshaire Nikoyagize regrette que c’est la population burundaise qui va payer les conséquences des erreurs du gouvernement car ces ONG œuvraient pour le bien- être de la population burundaise a t- il précisé. La ligue Iteka demande à la population burundaise d’ouvrir les yeux pour affronter la réalité en face.


Publié le 27 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire