MINUSCA : Le contingent burundais bientôt renvoyé

Les nations unies annoncent que les policiers Burundais se trouvant en Centrafrique pour le maintien de la paix ne seront pas remplacés par leurs confrères burundais. Ceux qui sont actuellement en Centrafrique ont un délai d’un mois pour retourner au Burundi.
Selon la Radio France internationale RFI, cette information a été communiquée à la mission permanente du Burundi auprès de l’ONU à New York.
D’après les informations que nous devons à RFI, un porte parole des opérations onusiennes de maintien de la paix à New York a précisé que la dite mesure a été prise suite à la situation politique que connait le Burundi actuellement.
Le gouvernement Burundais estime qu’il s’agit d’une rumeur. Le ministre des relations extérieures Alain Aimé Nyamitwe a affirmé dans une conférence de presse tenue ce jeudi, qu’il ne s’agit pas du renvoi de ces policiers mais d’une simple relève.
Les unités de police Burundaises concernées par la mesure de l’ONU sont plus de 280. Ils étaient en mission de maintien de la paix en Centrafrique depuis 2014. En cas de besoin de relève, ces unités de police Burundaise devraient être remplacées par leurs confrères Burundais.
Les nations unis prennent cette décision après que certaines organisations de la société civile engagées dans la campagne contre le 3ème mandat du président Pierre Nkurunziza aient réclamé à maintes reprises le renvoi des contingents burundais en mission de maintien de la paix à l’étranger. Ces organisations demandent que les forces de l’ordre en mission de maintien de la paix à l’étranger soient rapatriés pour protéger les citoyens Burundais qui traversent une crise politico-sécuritaire.


Publié le 3 / 06 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire