MINUSCA : l’ONU demande des sanctions contre les militaires burundais et gabonais accusés d’abus sexuels

Selon, la porte parole de l’ONU Stéphane Dujarric, une enquête interne de cette organisation a révélé 25 cas de militaires burundais de la MINUCA soupçonnés d’avoir commis d’abus sexuels contre des femmes et des mineures en République Centrafricaine et 16 casques bleus gabonais soupçonnés d’avoir commis d’agression sexuelles ou d’exploitation des mineurs dans ce pays.

Les deux contingents étaient affectés dans la préfecture de Kemo au Nord- ouest de Bangui entre 2014 et 2015. Le porte parole de l’ONU a indiqué au journal Reuters que l’enquête sur ces allégations d’abus sexuels commis par ces militaires a duré quatre mois. Elle a été diligentée par les enquêteurs des Nations unies en collaboration avec les enquêteurs des deux pays.

L’ONU affirme avoir déjà transmis ce rapport aux autorités burundaises et gabonaises et l’identité des présumés auteurs. Tous ces militaires sont déjà rentrés dans leurs pays respectifs au terme de leur mission.
Selon l’ONU, les 41 suspects ont été reconnus à partir des photos et d’autres indices par 45 victimes d’agressions sexuelles sur 139 victimes potentiellement interrogées par les enquêteurs de l’ONU. Cette organisation demande à l’Etat burundais et gabonais de mener des enquêtes complémentaires en vue de sanctionner leurs soldats.

Le porte parole adjoint au ministère de la défense et des anciens combattants Major Côme Ndayiragije affirme qu’une commission du ministère de la défense et des anciens combattants et du CNIDH va analyser les allégations d’abus sexuels contre les militaires burundais de la Minusca et son rapport sera présenté dans les délais légaux.
Quant à la décision de traduire les coupables en justice, Major Côme Ndayiragije indique que ce sont les hautes autorités du pays qui sont habilitées à prendre une telle décision. Ces cas d’abus sexuels commis en Centrafrique par les casques bleus au sein de la Minusca ont beaucoup entaché l’image des Nations unies et de la France dans le cadre de l’opération Sangalis.


Publié le 6 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire