Makamba : Contribution forcée pour la construction d’un immeuble provincial

Les personnes les plus visées par cette contribution sont des propriétaires des bistrots et hôtels. Certains de ces propriétaires dénoncent cette mesure du gouverneur qu’ils qualifient d’injuste.
Selon eux, les taxes et impôts sont régulièrement payés, pour ce ils disent que la somme qui leur est imposée n’est prescrite nulle part dans la loi.
La somme demandée est de 50000 francs pour les propriétaires des bistrots et 100000 Francs burundais pour ceux des hôtels. Ils accusent le gouverneur de prendre une mesure et son contraire car, il empêche ces derniers de travailler. Selon ces commerçants, il a réduit leur temps de travail car dépasser 21 heures pour les bistrots est une infraction dans cette province du Sud du pays. Une autre catégorie des personnes visées par cette décision sont les fonctionnaires. Les directeurs des écoles tant primaires que secondaires, privées et publiques sont obligés de payer une contribution de 20000 francs, les titulaires des centres de santé 40000 francs, les infirmiers 10000 francs et les enseignants 5000 francs burundais. Cette mesure est aussi contestée dans le milieu des fonctionnaires, car selon eux, ils n’ont pas été consultés.


Publié le 25 / 03 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire