Makamba : Le patron du service national de renseignement accusé de malmener la population

Certains défenseurs des droits de l’homme à Makamba accusent le chef du service national de renseignement Samuel Bapfumukeko connu sous le sobriquet de Destino dans cette province, de torturer les personnes arrêtées. Ils affirment que Samuel Bapfumukeko arrête des gens et les conduits vers des endroits inconnus pour les torturer : « Il fait ces actes ignobles pour exiger des rançons. », révèle un activiste de la société civile à Makamba. Il ajoute que il y’ a un défenseur des droits de l’homme qui a été menacé de mort par ce patron du SNR pour avoir enquêté sur ses actes de tortures.
Certaines sources proches du domicile de Samuel Bapfumukeko témoignent qu’il emprisonne à son domicile des personnes arrêtées pour les torturer la nuit : « Lorsqu’il torture les gens, ses agents de transmission empêchent la circulation près de son domicile », révèlent un habitant du quartier Kigwati où habite ce patron du SNR à Makamba.
Les défenseurs des droits de l’homme à Makamba demandent aux autorités habilitées de prendre en main cette question pour empêcher ces actes de tortures à l’ égard de la population.


Publié le 1 / 06 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire