Makamba: grogne des parents des élèves échoués au concours national

Les parents des élèves de 9 ème et 10 ème qui ont échoué au concours national édition 2015-2016 se disent préoccupés par leur encadrement.
"Nos enfants ne sont pas encadrés suite au manque de place de redoublement! La décision du ministère de tutelle d’empêcher nos enfants à reprendre l’année met en mal non seulement aux enfants mais aux aussi parents"!, explique un parent contacté.

"Certains enfants, par manque d’occupation, se livrent à l’alcoolisme et tabagisme, d’autres se débattent pour chercher du boulot sans distinction aucune: extraction de moellons, employés dans les boutiques et les bistrots, etc.", déplorent un autre parent rancontré.

Cependant Certains enseignants s’organisent pour assurer l’encadrement de certains de ces enfants les soirs, moyennant des frais de scolarité qui varient entre 10.000 et 15.000 francs par mois. Cette somme est jugée exorbitante par la plupart de parents suite à la pauvreté qui sévit dans les ménages.

Seule l’école privée du chef-lieu de la province organise ce qu’elle a appelé "encadrement des élèves échoués au concours national" pour ces élèves de 9 ème et10 ème. Les élèves se présentent au cours comme à l’heure normale des activités scolaires.

La direction provinciale de l’enseignement à Makamba croit aussi que ces enfants ne sont pas bien encadrés pour pouvoir entrer en compétition avec ceux qui suivent les cours normalement.

Selon des statistiques à la DPE, sur 13.384 élèves inscrits en 9 ème et 10 ème, les élèves qui ont été orientés sont au nombre de 5.057 pour les deux classes exceptée la DCE Nyanza-Lac qui n’a pas encore donné son rapport. Parmi ceux qui ont échoué, seuls 4.050 ont pu avoir de places pour être encadrés.


Publié le 18 / 01 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire