Muyinga-Justice : Des condamnés pour trafic humain

Dans le premier dossier en rapport avec le trafic des êtres humains, le tribunal de Grande Instance de Muyinga ( Nord du Burundi) a condamné sieur Rashid Ndikumana à dix ans de prison et Madame Adijah à deux ans et six mois d’emprisonnement. Une autre personne du nom de Ndayavugwa a été blanchie.

Le tribunal poursuivait M.Ndikumana d’avoir, en date du 16 juin 2016 sur la colline Nyamirambo, commune Muyinga, acheté une fillette de 13 ans à sa mère en faisant croire à cette dernière qu’il voulait la prendre en mariage. Mais en réalité, a déclaré le ministère public, Rachid Ndikumana, voulait amener la fillette à une destination jusqu’ici inconnue. La preuve, explique le ministère public, M.Ndikumana déclarait d’une part qu’il allait la faire apprendre le coran et d’autre part qu’il voulait la prendre en mariage. Un double langage qui a poussé le ministère public à penser à un trafic humain.

Rashid Ndikumana avait donné à Madame Minani, la mère de la fillette une avance de 30.000 francs burundais sur une somme de 150.000 francs convenue afin d’avoir la fillette. M.Ndayavugwa, le père de l’enfant et en divorce avec Minani n’avait reçu que 10.000francs et ignorait totalement, selon ses dires devant le tribunal, le projet concocté par son ex-épouse contre leur fillette.

Le tribunal a été finalement convaincu par les propos de Ndayavugwa et l’a blanchi. Dans un autre dossier, le tribunal a condamné sieur Ernest Sinderibuye à cinq ans d’emprisonnement et au payement d’une amende de 50.000 francs à verser au trésor public. Le tribunal accusait Sinderibuye d’avoir donné des coups ayant entrainé la mort de son épouse, Euphémie Bariremera.


Publié le 27 / 07 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire