Muyinga-Justice : le procès de sept militaires accusés d’avoir attaqué le camp Mukoni mis en délibéré

Le ministère public a requit une peine de 25 ans de prison ferme et une amende de cinq millions contre chacun des sept militaires accusés d’avoir attaqué le camp Mukoni en début du mois de janvier 2017.

Lors d’une audience publique de ce lundi 19 juin 2017, le tribunal de grande instance de Muyinga a entendu un témoin de l’un des accusés, le Lieutenant Nimubona. Son témoin Major Ndayisaba Dieudonné a déclaré devant le tribunal que le Lieutenant Nimubona était au service au moment de l’attaque contre le camp militaire de Mukoni en début du mois de Janvier 2017.

Tous les autres six coaccusés ont rejeté en bloc les accusations portées contre eux par le ministère public. Ils ont demandé d’être acquittés par le tribunal estimant que les faits qui leur sont reprochés ne sont pas fondés.

Un deuxième témoin le Colonel Nzeyimana Papy avait accepté de donner quelques témoignages sur ce dossier. Mais, il n’est pas venu au tribunal ce lundi 19 juin 2017. L’affaire a été mise en délibéré après cette audience. Le verdict est attendu dans un mois. Les sept militaires ont été arrêtés dans les camps militaires de Mutukura, Mukoni et Kirundo.


Publié le 20 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire