Muyinga- L’ancien chef rebelle Rwasa Agathon en tournée à Muyinga

Le premier Vice Président de l’Assemblée nationale invite l’administration et les forces de l’ordre à faire preuve de neutralité politique. Lors de sa tournée de deux jours en province de Muyinga (nord du Burundi), l’ancien chef rebelle a exhorté les responsables administratifs et les forces de l’ordre à être neutres et professionnel. « Présentement, je n’ai pas de parti politique mais j’ai été élu dans la coalition Amizero y’Abarundi », a-t-il dit. « Si mes électeurs vous approchent pour demander tel ou tel autre service, il faudra les aider », a-t-il poursuivi. Sur le plan économique, le parlementaire Rwasa souhaite que la stratégie agricole soit changée et mettre en avant l’agriculteur pour que ce dernier change son mode de vie. « Il est anormal que notre agriculture reste toujours une agriculture de subsistance », dit Rwasa Agathon. L’agriculteur produit pour la consommation et des fois il laboure son champ et manque à manger. Selon l’ancien chef rebelle, les décideurs burundais doivent imaginer un système agricole qui donne un plus aux agriculteurs c’est –à-dire une production qui donne une bonne production. « La mécanisation agricole est possible au Burundi même si nous avons par endroit un relief un peu accidenté », a-t-il conseillé. Sur le plan de la bonne gouvernance économique, le député Rwasa demande à l’Etat du Burundi de bien gérer la « chose publique ». Il s’insurge contre l’approvisionnement des services déconcentrés de l’Etat en province de Muyinga qui doivent aller à Bujumbura pour s’approvisionner en carburant, des fois pour retirer quelques 200 litres seulement, a-t-il regretté. Il faut que l’approvisionnement en carburant pour les services déconcentrés soit délocalisé et soit fait sur place, étant donné que les provinces du pays sont toutes dotées de stations service, suggère-t-il. Sur le plan social, le député Rwasa explique que l’éducation est un secteur qui mérite une attention particulière. Un secteur où des jeunes ont, par endroit abandonné l’école. Il demande à tous les intervenants de tout faire pour maintenir les enfants à l’école, car leur avenir se prépare sur le banc de l’école. « Nous sommes aujourd’hui dans un contexte qui met en avant l’excellence, nos enfants doivent acquérir des connaissances pour être compétitifs dans la sous région », a-t-il ajouté. Pour lui , l’école doit rester un lieu de rayonnement intellectuel qui prépare un lauréat capable de créer et de donner un emploi et non candidat quémandeur d’emploi à l’Etat. Après ses conseils, le premier vice président de l’Assemblée nationale a visité les communes de Giteranyi, Mwakiro et Gashoho pour échanger sur la vie politique et socioéconomique de la province.


Publié le 13 / 05 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire