Ngozi : des militaires transférés du cachot de la documentation à la prison

16 militaires ex-fab à la majorité sous-officiers ont été transférés depuis jeudi soir 22 septembre 2016 ont été transférés depuis les cachots du service national de renseignement vers cette prison centrale de Ngozi, indiquent des sources proches de la prison de cette province. Des proches de leurs familles s’inquiètent de leur sécurité. Certaines de leurs familles font savoir qu’ils n’ont pas de nouvelles des leurs depuis quatre jours.
Les mêmes sources affirment que 6 parmi eux sont poursuivit dans le dossier en rapport avec le putsch manqué du 13 mai 2015 et 9 sont soupçonnés par le pouvoir de préparer un autre coup d’Etat. Tous ces militaires ont été arrêtés au milieu du mois de septembre de cette année. Certains de ces militaires subits des tortures et d’autres formes d’humiliations au moment de leurs arrestations.
Un d’eux, l’adjudant Eddy Claude Nyongera a été assassiné pendant son interrogatoire dans les bureaux du service national de renseignement à Bujumbura. La police a déclaré qu’il s’est suicidé par grenade. Toutefois, les responsables de la documentation nationale ont refusé de délivrer une attestation de son décès dans les enceintes de ce service. Selon des sources au près de sa famille, ce document a finalement été donné par l’administration de la commune Mukaza. Il a été inhumé vendredi 23septembre 2016.


Publié le 26 / 09 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire