Ngozi : la libre commercialisation des produits agricoles est réclamée par les commerçants

Les commerçants de haricots de la province Ngozi demandent aux gouverneurs de Ngozi, Muyinga et Kirundo et aux administrateurs des communes l’allégement de la mesure interdisant le transport de ce produit d’une province à une autre ou d’une commune à une autre. Ils indiquent que leur gagne pain tourne aujourd’hui au ralenti et le peu de commerce qu’ils font se fait de façon frauduleuse.

Ils déplorent que malgré que le commerce des haricots se fasse d’une façon frauduleuse à cause de cette mesure, l’office burundais des recettes et les communes continuent à percevoir les taxes sur ces produits. La situation de ces commerçants s‘est empirée à cause des pots-de-vins qu’ils doivent verser aux policiers de la localité de Masanganzira de la commune Kiremba de la province Ngozi frontalière des communes Kirundo et Muyinga.

Ces commerçants ont exprimé leurs doléances lors d’une réunion qui avait été organisée par le ministère de l’intérieur et l’office burundais des recettes à Ngozi ce mercredi 8 février 2017 à l’endroit des commerçants, des administratifs à la base et de la police de cette province. Une promesse d’acheminer leurs doléances à qui de droit à été faite à ces commerçants.


Publié le 9 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire