OLUCOME demande au président que les mots d’ordre soient suivis des actions concrètes

Dans une lettre adressée au président de la République, l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques lui rappelle les mots d’ordre qu’il a lancés en 2005 et 2010 mettant en garde les corrompus.

L’OLUCOME constate qu’ils n’ont pas produits les effets escomptés car ils n’ont pas été suivis par des actions punitives.

Cet observatoire demande au président Nkurunziza, qu’avec le dernier mot d’ordre lancé le 26 avril 2017, lors d’une prière avec les membres de son parti pour célébrer deux après sa présentation comme candidat aux présidentielles, les actes suivent.

Ecoutez Gabriel Rufyiri, président de l’OLUCOME

MP3 - 599.3 kb
Clique pour écouter...

Publié le 2 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire