Palais présidentiel : la population attend toujours d’être indemnisée

Dans la zone Gasenyi où les travaux de construction du palais présidentiel sont en cours, les habitants se trouvant dans la délimitation de ce palais ne sont pas encore indemnisés. Arrivé sur place on y trouve des maisons construites en dur y compris des étages .Les habitants touchés par cette mesure se demandent comment ils seront indemnisés.

Selon les habitants de cette localité, le gouvernement avait prévu 40 hectares pour ériger ce palais, et une grande partie des expropriés a été indemnisée. Chaque ménage avait reçu2500fbu par mètre carré, que cette population a jugé trop insuffisant. Ces habitants se demandent pourquoi 160 hectares a été ajouté comme supplément. Sur cette superficie, les habitants avaient été délogé après avoir construits des maisons en dur, ils se demandent si toutes ces maisons seront détruites «Nous croyons que les 40 ha était suffisant pour la construction du palais présidentiel c’est pourquoi nous avons investit beaucoup de moyens pour construire des belles maisons est-ce que nous serons indemnisé en tenant compte des moyens que nous avons dépensé dans la construction de nos maisons ? »

Selon nos sources, sur les 160 hectares, le gouvernement projettent dans l’avenir la construction d’un camp militaire, des dispensaires et des maisons en location pour les parlementaires en exercice.

Ce jeudi 24 mars 2017, le gouverneur de la province Bujumbura a tenu une réunion avec les habitants de Gasenyi concernés par la délimitation du palais présidentiel. Les décisions prises seront annoncées la semaine prochaine.


Publié le 24 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire