Pas de conséquences sur le Burundi malgré l’absence des cinq députés dans la session de l’EALA de Kigali, l’opposition déplore ce comportement

Au 2è jour de la session de l’East African Legislative Assembly »EALA », le ministère burundais ayant l’intégration du Burundi au sein de l’East African Community « EAC » tranquillise que les lois qui seront adoptées par les députés lors de cette session de Kigali sans les cinq représentants du Burundi n’auront pas de conséquences négatives sur le pays.
« Personne ne peut s’inquiéter car des textes analysés et adoptés par l’EALA passeront obligatoirement à l’Assemblée Nationale pour être ratifiés, comprenez par-là qu’aucune loi incompatible à celles régissant notre pays ne sera acceptée par le Burundi », explique la ministre Léontine Nzeyimana.

Suivez ministre Léontine Nziyimana

Pour Léonce Ngendakumana, ancien président de l’Assemblée Nationale, dénonce ce comportement de ces cinq députés burundais. Pour lui, ils ont raté l’occasion d’échanger avec leurs collègues sur la tension diplomatique entre Kigali et Bujumbura.

Dans une interview accordée à nos collègues de Kigali, le président de l’EALA Daniel Kidega a déclaré qu’il n’a pas reçu une correspondance de cinq députés burundais lui signifiant qu’ils ne se présenteront dans la session de l’EALA à Kigali, suite à la non garantie de leur sécurité. Honorable Kidega a indiqué que des mesures à l’encontre de ces députés pourront être prises.

Clique pour écouter...

Publié le 7 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire