Tueries, tortures, disparitions et arrestations arbitraires continuent selon la Ligue Iteka

Pendant la semaine du 26 septembre au 02 octobre, la ligue burundaise des droits de l’homme Iteka rapporte neuf personnes tuées, quatre personnes torturées, deux personnes portées disparues ainsi que 27 cas d’arrestations arbitraires.
Dans son bulletin numéro 26, la ligue Iteka signale deux personnes tuées poignardées en commune Gatara dans la province de Kayanza, deux autres personnes ont été tuées et deux autres blessées en commune Mutaho de la province Gitega lors d’une attaque menée dans un bistrot situé tout près du marché de la commune.

La ligue Iteka dit avoir enregistré des cas d’arrestations, d’enlèvements suivis de disparitions forcées. C’est le cas d’Aimable Manirakiza, un étudiant à l’Institut de Pédagogie Appliquée enlevé à Nyakabiga et conduit dans un lieu inconnu. L’autre cas signalé dans ce bulletin est celui de Sadik Bampoyubusa, membre du parti UPD Zigamibanga enlevé dans la zone Bwiza en mairie de Bujumbura.

Ce bulletin relève également des cas de tortures, de traitements inhumains et dégradants dans les communes Muyinga, Nyanza-Lac, Makamba ainsi que les cas d’arrestations illégales à Rutana et du président du parti de l’opposition FEDES Sangira.

D’autres cas d’arrestations sont signalées dans ce bulletin dont le cas de dix personnes dont un journaliste arrêtées à Mutakura, celui d’un homme d’affaire et de deux étudiants arrêtés en mairie de Bujumbura et enfin le cas de cinq fidèles à Agathon Rwasa arrêtés à Rumonge.

Le phénomène des cadavres est aussi recensé par la ligue Iteka. Un corps d’un homme a été retrouvé dans les eaux de la Ruvyironza et deux autres ont été repérés à Burambi et Buruhukiro dans la province de Rumonge


Publié le 4 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire