Pénurie du carburant : Des marchés noirs se développent à Bujumbura

Il est 19 heures 30 minutes ce jeudi, une camionnette remplie de bidons d’essence débarque à la 9ème avenue de la zone Buyenzi dans la commune urbaine de Mukaza. Une dizaine de vendeurs clandestins s’approvisionnent. Ce véhicule serait venu de la RDC selon les sources sur place. Le taximan rencontré explique : « depuis ce lundi je n’ai pas encore travaillé par manque de carburant alors je suis obligé de venir ici, même si c’est cher, moi aussi je vais majorer le prix pour les clients, je crois qu’ils vont comprendre ».
Les vendeurs de ce produit devenu rare indiquent qu’il est difficile d’avoir ce carburant et que c’est pourquoi il coûte cher. A la question de savoir pourquoi ils préfèrent vendre la nuit, ils expliquent que c’est pour échapper à la vigilance des policiers.
La pénurie du carburant observée ces derniers temps a entraîné des spéculations chez certains vendeurs de ce produit. Un litre d’essence s’achète entre 3000 ou à 3500 francs burundais alors que le prix officiel à la pompe est de 1880 francs burundais le litre.


Publié le 6 / 05 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire