Pénurie du carburant dans les villes de Ngozi et Gitega

Sur sept stations d’essence, une sert le produit dans la ville de Gitega (centre du Burundi). La situation est la même dans la ville de Ngozi (Nord du pays). Pour être servi, on attend plus de six heures, selon les usagers des véhicules et motos. Dans les quartiers, un marché noir se développe. Un litre d’essence se vend à 5000 fbu au lieu de 2000 fbu reconnus officiellement.
Des tickets de transport ont doublé. Les passagers se plaignent et les prix des marchandises ont grimpé.
La commercialisation du carburant connait des problèmes depuis ces deux derniers mois. Des pétroliers semblent s’en méfier pour, disent-ils, manque des devises.


Publié le 8 / 07 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire