Pénurie du carburant : les prix des produits de première nécessité grimpent

Les conséquences de la pénurie de carburant commencent à se remarquer sur les produits vivriers. Au marché de Ruvumera, un kilo de pomme de terre qui s’achetait à 900fbu coûte 1200fbu, un tas de manioc passe de 2500 à 3000fbu, un kilo d’oignon se vend à 2500 alors qu’il était à 2000fbu, un sac de charbon a été majoré de 3000fbu.
Les vendeurs de ces produits lient cette montée des prix à la pénurie du carburant observée ces derniers temps dans tout le pays. Ils disent que les camions de type Fuso qui transportaient ces vivres consomment de la Mazout qui est devenu un rare depuis des semaines. Ces vendeurs expliquent qu’ils dépensent beaucoup d’argent pour s’approvisionner à l’intérieur du pays.
Les produits les plus touchés par cette hausse des prix, sont des tubercules, des légumes et des fruits. Pour les autres produits de premières nécessités comme le riz et les haricots, les prix ont légèrement monté. Les grossistes expliquent qu’ils ont encore des stocks suffisants, le besoin de se réapprovisionner ne s’est pas encore senti.
Les conséquences c’est aussi pour les commerçants de l’intérieur du pays qui n’ont pas assez de clients pour vendre leurs marchandises. C’est le cas de la province de Cibitoke où les tomates pourrissent à cause du manque de véhicules pour les transporter dans les marchés.


Publié le 18 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire