Pénurie du carburant : paralysie des activités dans la capitale Bujumbura

Les réseaux des téléphones mobiles de la compagnie téléphonique Smart étaient coupés depuis midi ce mardi 16 mai 2017. Le gazoil utilisé pour alimenter les groupes électrogènes étaient épuisé selon des sources sur place. A coté de la maison abritant cette société Smart, à l’Agence Universitaire de la Francophonie AUF les activités sont paralysées. « Il n’ya pas de connexion internet suite au manque du courant électrique et nous n’avons pas trouvé de mazout sur les stations pour alimenter les groupes électrogènes » a déclaré un agent de l’AUF aux abonnées de cette institution.
La paralysie c’est aussi dans des ONG et Organisations humanitaires. Les véhicules des projets du Fond International pour le Développement Agricole FIDA effectuent au ralenti les travaux sur terrain. Les sources recueillies auprès de cette organisation internationale disent qu’ils vont enregistrer une perte énorme surtout pour les projets qui soutiennent les agriculteurs car ils travaillent en fonction des saisons. A l’Agence pour la Promotion des Investissements API, deux jours viennent de passer sans aucune activité. Les travailleurs viennent s’asseoir et rentrent car ils n’ont pas du courant électrique et le groupe électrogène n’est pas approvisionné en gazoil.
Dans des quartiers la situation est la même, les salons de coiffures, les cafétérias, les soudeurs se lamentent qu’ils travaillent à perte « J’ai plusieurs commande des portes et fenêtres à confectionner ça fait une semaine que je ne reçois pas du courant électrique, le comble je n’arrive pas à trouver le mazout pour alimenter le groupe électrogène »s’indigne un soudeur rencontré dans la zone Buyenzi. Au salon de coiffure Romantic saloon se trouvant au centre ville, ils font le service minimum seule ceux qui font les tresses vaquent à leurs activités à l’accoutumée, les coiffeurs dans différentes salons de beauté sont inoccupés à cause du manque du courant électrique.
Depuis le début de cette année 2017, il s’observe un délestage exagéré du courant électrique dans tous le pays. Les groupes électrogènes étaient devenus une solution à ce problème pour permettre les activités de continuer dans les bureaux ,le manque du mazout dans les stations services est venu empirer la situation.


Publié le 17 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire