Plus de 100 tentes détruites par les pluies...

Plus de 100 tentes détruites par les pluies torrentielles au camp de réfugiés Burundais de Mahama au Rwanda.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues depuis dimanche ont touche sérieusement le camp de Mahama qui abritent plus de 50 milles réfugiés burundais à l’Ouest du Rwanda.
Plus de 100 tentes ont été détruites ainsi que des blocs de salles de classe. Ces réfugiés demandent une aide humanitaire d’urgence puisque même les vivres ont été emportés.
« Au village 8, plusieurs tentes ont été emportées par les pluies torrentielles. On n’a rien sauvé, les vivres et les vêtements. Nous venions juste d’être approvisionnés par le HCR et nous craignons le pire si rien n’est fait pour nous venir en aide », dit, larmes aux yeux un père de familles de quatre enfants installé dans ce camp.

D’autres encore indiquent qu’ils ont passé la nuit à la belle étoile depuis dimanche dernier. Une mère s’exclame :”mon enfant a échappé de justesse. Notre tente s’est envolé et l’eau s’est engouffrée jusque presque là où nous dormons ». Et d’ajouter que ses ‘’20kg de farine de mais ont été réduit en bouillie». Et même les vêtements et les ustensiles de cuisines ont été emportés par les eaux jusque dans la rivière Agakera tout proche du camp.

Ces réfugiés ne savent à quel saint se vouer et demandent une aide humanitaire d’urgence. Ils craignent aussi des maladies comme la Malaria. A côte de ces tentes détruites, un bloc de salles de classes nouvellement construites s’est effondré.

Contacté à ce propos, le ministère ayant les réfugiés dans ses attributions MDIMAR dit avoir reçu le rapport des dégâts causés par ces pluies à MAHAMA. Cependant il n y’aurait pas à s’alarmer selon le chargé de la communication au sein de ce ministère. Freddy Ntawukuriryayo laisse entendre que les responsables du camp ainsi que les autorités provinciales sont déjà à l’œuvre pour la réhabilitation des tentes détruites.

« Nos responsables au niveau du camp nous ont transmis le rapport qui n’est pas alarmant. Ils sont en train de reconstruire les tentes détruites. Les dégâts sérieux sont signalés au niveau des hangars transitoires mais là aussi, ce n’est pas grave. Les responsables du camp ne sont pas encore dépassés. Et même le bloc de salles de classes ne va pas déstabiliser la poursuite des cours. Il y a un autre bloc qui était inoccupé qui va servir de relais en attendant que la situation se normalise » a fait savoir Freddy Ntawukuriryayo.

Ce n’est pas la première fois que ce camp qui abrite actuellement plus de 50 milles réfugiés burundais soit endommagé par des pluies torrentielles. Ces réfugiés demandent que ce camp soit construit en matériaux durables.


Publié le 9 / 02 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire