Plus de 541 cas de blessés, plus de 28 cas de disparitions forcées c’est le bilan des violations des droits de l’homme au mois d’août selon la ligue Iteka

Dans un rapport rendu public à la fin du mois d’août, la ligue Iteka publie des cas d’arrestations, de disparitions forcées, d’assassinats et des cas de torture. Selon ce rapport du mois d’août, au moins plus de 541 personnes ont été victimes d’arrestations arbitraires pendant le mois d’août, 52 cas de tueries, plus de 28 cas de torture et traitement inhumain et dégradant, plus de 28 cas de disparitions forcées au mois d’août et plus de 31 cas de blessés lors des attaques.

Le rapport de la ligue Iteka dénonce également des corps sans vie qui ont été découverts dans les rivières ces derniers jours. Selon ce rapport, au moins une vingtaine de corps sans vie trouvés dans les rivières ont été inventoriés par cette organisation. La ligue Iteka accuse certains administratifs d’avoir enterré ces corps sans procéder à leur identification. Les présumés auteurs de ces cas de violations des droits humains selon la ligue Iteka, sont certains agents de la documentation et de la police nationale.


Publié le 2 / 09 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire