Plus de 800 prisoniers ont déjà bénéficié de la grâce présidentielle

158 détenus de la prison centrale de Muramvya ont été libérés au cours de cette semaine dans le cadre de la mise en application de la grâce présidentielle, 76 autres qui été détenus à la prison Rutana viennent aussi de bénéficier de cette mesure. 156 prisonniers de la prison centrale de Ruyigi ont été libérés au cours de cette semaine dans le même cadre.

92 détenus de la prison centrale de Muyinga sont libres depuis ce jeudi. De même, 64 détenus de la prison Rumonge, 24 de la prison Bururi ainsi que 87 autres de la prison centrale Gitega ont été également relâchés ce jeudi 24 mars 2016.
Le ministre de la justice a indiqué ce jeudi dans une conférence de presse que plus de 800 détenus incarcérés dans différentes prisons du pays avaient été libérés et que d’autres devraient être libérés incessamment.

Cette mesure de grâce présidentielle avait été annoncée une journée avant la visite du Secrétaire Général des Nations Unies Ban ki moon à Bujumbura lundi le 22 février 2O16.
A cette occasion Ban Kimoon avait exigé la libération de tous les détenus accusés d’avoir participé aux manifestations anti troisième mandat. Le président Pierre Nkurunziza avait promis au secrétaire de l’ONU de relâcher plus de 2000 prisonniers dont des manifestants.

Toutes fois, des sources émanant de différentes prisons, indiquent que ceux qui sont entrain d’être dans le cadre de cette grâce, sont pour la plupart accusés de vol qualifiés, vol simple, coups et blessures volontaires, abus de confiance et de lésions corporelles.

Les prisonniers politiques et ceux qui sont accusés de participations aux bandes armées ainsi que ceux accusés de viols ne sont pas éligibles.


Publié le 25 / 03 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire