Politique : prestation de serment du nouvel ombudsman burundais

Le nouvel ombudsman Honorable Edouard Nduwimana a prêté serment ce mardi 22 novembre 2016. Il était devant le président Nkurunziza, les députés, les hauts gradés de la police et de l’armée. Quelques diplomates accrédités à Bujumbura assistaient à la cérémonie.

Selon le vice Président du Parti Sahwanya-Frodebu Léonce Ngendakumana, Edouard Nduwimana ne mérite pas d’être investi comme ombudsman. Il s’est illustré dans la division des partis politiques en créant des partis satellites à la solde du parti au pouvoir. Il a divisé les églises et la société civile burundaise quand il était ministre de l’intérieur. Certains burundais le considèrent comme étant l’artisan du phénomène de « Nyakurisation ». En Avril 2015, ce nouvel ombudsman a activement travaillé pour la fermeture de la Radio independante dénommée Radio Publique Africaine « RPA ».

Ces détracteurs se souviennent toujours de ces déclarations fracassantes à Businde dans sa commune natale de Gahombo. Edouard Nduwimana n’avait pas hésité de qualifier de « martyrs ». 6 personnes tuées par la police parmi les adeptes d’Eusebie Ngendakuma qui se rendaient sur la colline de Businde dans un pèlerinage chrétien.

L’opposition radicale avait souhaité que l’Ombudsman soit une personnalité apolitique. Cependant, Edouard Nduwimana est un membre zélé du parti CNDD-FDD comme l’était son prédécesseur. Le mandat de l’ombudsman burundais est de 6 ans non renouvelable.


Publié le 22 / 11 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire