Quelques figures de la société civile Burundaise présente à ARUSHA s’inquiètent pour leur sécurité.

Deux ténors de la société civile Burundaise, Pacifique Nininahazwe du FOCODE et me Armel NIYONGERE de l’ Acat Burundi sont sous menace d’arrestation par la police Tanzanienne depuis ce mardi 12juillet 2016. Les deux avaient répondu à l’invitation de la médiation aux négociations inter-burundaises qui se tiennent à Arusha.
Sur son compte Twitter, Pacifique Nininahazwe a indiqué que Me Armel Niyongere président de l’ACAT Burundi a échappé à une tentative d’arrestation, mais il a démenti un projet d’arrestation contre lui. Les deux ont été refusés de participer aux pourparlers depuis ce mardi.
La délégation du Gouvernement Burundais a menacé de boycotter ce dialogue si les deux représentants de la société civile restent dans la salle. Le porte parole du président willy Nyamitwe a indiqué dans un tweet que la délégation du gouvernent de Bujumbura ne peut pas s’asseoir avec des gens qui sont sous mandat d’arrêt international délivrée par la justice burundaise. Les deux leaders de la société civile burundaise étaient parmi les initiateurs de la compagne halte au troisième mandat du Président Nkurunziza en avril 2016.
Gabriel Ruphyiri président de l’olucome qui participe à ces pourparlers demande à la facilitation de veiller sur la sécurité de ces deux membres de la Société civile. Il demande au facilitateur Benjamin Mkapa de les laisser participer dans ces négociations.


Publié le 13 / 07 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire