RDC : Des refugiés burundais rescapés des tueries de Kamanyola en attente d’être transférés ailleurs

Des sources, parmi ces refugiés, disent que l’opération d’enregistrement biométrique des rescapés de l’attaque de Kamanyola à l’Est du la République Démocratique du Congo est en cours. Le HCR envisage de transférer ces réfugiés burundais vers un camp de transit à FIZI dans le sud Kivu.

Ces refugiés se réjouissent que cet enregistrement ait commencé mais ils craignent toujours pour leur sécurité dans la localité de FIZI choisie par le HCR prévoit. Ils disent que la zone est, pour le moment, en emploie à des combats entre les forces armées congolaises FARCDC et les rebelles MAI- MAI de Yakutumba. Ces refugiés burundais disent qu’ils sont entrain de négocier avec le HCR pour leur trouver un autre endroit plus rassurant sur le plan sécuritaire.
Vendredi 15 septembre 2017, des militaires congolais ont ouvert le feu contre des refugiés burundais vivant à Kamanyola à l’Est de RDC faisant 37 morts et plus de 180 blessés .Depuis lors, les rescapés se sont installés devant le camp de la MONUSCO pour demander la sécurité.

Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme ont condamné ces tueries. La plate-forme de l’opposition burundaise en exil CNARED a demandé au secrétaire général des Nations Unies de renforcer les mesures de protections de ces refugiés et leur transfert loin des frontières burundo-congolaises. Bujumbura a ,quant à lui, exigé à Kinshasa des explications sur l’attaque contre un camps de réfugiés burundais.

Les Burundais vivants à Kamanyola étaient estimés à plus de 700, tous membres de la secte d’Euzeubie. L’église catholique et le pouvoir l’accusaient de soulever la population. Ses enseignements ont provoqué la dislocation de plusieurs ménages en 2014.


Publié le 27 / 09 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire