Radiation des organisations de la société est un non événement selon le président de l’ACAT

Maitre Armel Niyongere, président de l’action chrétienne pour l’abolition de la torture considère que cette radiation des organisations de la société civile burundaise par le ministre de l’intérieur est un « non événement ». Il précise que la décision ne va pas empêcher son organisation tout comme les autres à continuer le combat de lutte contre l’impunité.
Le président de l’ACAT Burundi dit qu’il n’a pas été surpris par cette mesure vu comment ces derniers jours, le gouvernement multiplie des mesures de désespoir .Maitre Armel Niyongere revient sur le retrait du Burundi de la Cour pénale internationale, la suppression de la coopération avec le haut commissariat des droits de l’homme et récemment la demande de radiation des avocats.
Selon lui, cette décision est liée à l’engagement de ces organisations « dans la lutte contre l’impunité, le monitoring des violations des droits, le plaidoyer sur le plan international, et les rapports publiés par ces mêmes associations ».
Il indique que la mesure va plutôt renforcer ces organisations au lieu de les perturber..Ces organisations étaient suspendues, leurs avoirs gelés depuis bientôt une année mais elles ont continué à collaborer avec les acteurs étatiques d’après Maitre Armel Niyongere président de l’ACAT.


Publié le 24 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire