Regideso : Bujumbura dans le noir, pas de solution envisageable dans les meilleurs délais

La capitale Bujumbura connait un manque criant d’électricité depuis plus de deux semaines .Les citadins considèrent désormais qu’avoir du courant électrique deux heures par jour est un privilège. L’électricité est l’une des caractéristiques primordiales des villes, ce serait un leurre d’espérer un développement sans électricité.
Le problème ne sera pas résolu demain, nous affirme une source à la regideso, nous expliquant que le niveau d’eau dans les barrages a beaucoup baissé (cas de Rwegura) d’où ce manque d’électricité. Cette source déclare que la baisse du niveau d’eau dans les barrages est généralisée dans la région mais que d’autres pays comme le Rwanda et la Tanzanie
ont des palliatifs, notamment des groupes électrogènes et des plaques solaires.

Les propriétaires d’alimentations, les commerçants de lait, les soudeurs, les coiffeurs et d’autres métiers qui nécessitent de l’électricité ont déjà enregistré des pertes énormes. Le comble , c’est que la situation va perdurer .Pourquoi le Burundi n’a pas pensé à des palliatifs pour faire face à ce manque d’électricité causé par les changements climatiques ?Parce que le cout de la production serait trop chère ,un kwa coûterait plus de 500 mille fbu ,répond notre source .Pour que cela soit possible ,le gouvernement doit subventionner le cout de la production mais ce dernier connait depuis des mois des problèmes de trésorerie a-t-elle martelée.
Cependant, cette rareté du courant électrique va enfoncer les burundais dans une misère sans précédent. Contacté par notre redaction, les propriétaires des salons de coiffure se lamentent et disent qu’ils envisagent la fermeture « Ce mois ci, je ne sais même pas comment je vais payer les coiffeurs et les aides coiffeurs »dit un propriétaire d’un salon de coiffure, les larmes dans les yeux. Pareille situation pour les soudeurs, les commerçants de lait et d’autres travailleurs qui nécessitent du courant électrique.


Publié le 20 / 01 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire