Retard dans l’analyse du budget 2017 par l’assemblée nationale

A deux mois de la fin de l’année 2016, la loi des finances pour l’exercice 2017 n’est pas encore envoyée à l’assemblée nationale pour y être analysée et adoptée. D’après une source parlementaire, jusqu’au 15 Octobre, le gouvernement n’avait pas encore procédé à l’envoi de ce projet de loi.

Ce retard a des conséquences néfastes sur l’analyse du budget. Un député de l’assemblée nationale nous fait remarquer que « les élus ne parviennent pas à faire une analyse minutieuse du budget quand il est amené avec un retard ».

L’année passée comme d’autres années, le budget a été analysé à l’assemblée nationale vers la fin du mois de décembre. Le budget annuel 2016 accuse un grand déficit, il avait un caractère d’austérité car le gouvernement l’avait revu à la baisse passant de plus de 1411 milliards de francs burundais en 2015 à plus de 1296 milliards de francs burundais en 2016.

La loi des finances 2016 a imposé une série de mesures comme le gel des annales et d’autres dépenses gouvernementales. L’une des principales raisons de la baisse de ce budget était la mauvaise coopération entre le gouvernement du Burundi et l’UE qui a réduit les appuis destinés au Burundi.

Pour la loi des finances 2017, il sera également difficile au gouvernement d’élaborer le budget d’autant plus que les relations entre l’UE et Bujumbura sont encore tendues. Ce serait d’ailleurs la raison de ce retard.


Publié le 17 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire