Retrait officiel du Burundi de la Cour pénale internationale

Le président de la république Pierre Nkurunziza a promulgué mardi le 18 octobre 2016, une nouvelle loi qui retire le Burundi de la CPI. Le décret a été signé à moins de deux semaines de l’adoption du projet de loi y relatif par les deux chambres du parlement burundais.
Cette loi est signée conjointement par le président de la république Pierre Nkurunziza et le ministre de la justice Laurentine Kanyana et marque le retrait définitive du Burundi de la CPI. « La république du Burundi se retire du statut de Rome de la CPI adopté à Rome le 17 juillet en 1998 », tel est le contenu de l’article 1 de cette loi promulguée.

Le processus d’abrogation de cette loi a commencé il y a trois semaines avec le rapport accablant de trois experts indépendants du conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Un rapport qui accuse certains agents de l’état burundais d’avoir commis de graves violations des droits de l’homme.

Selon des différentes personnalités des partis de l’opposition, cette décision est prise pour contrecarrer l’arrestation de ces ceux qui seraient auteurs de ces crimes.
La Cour Pénale Internationale tranquillise les victimes .Elle déclare que rien n’empêchera la CPI de poursuivre les auteurs de crimes qui seront commis au Burundi.


Publié le 19 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire