Rumonge : les familles des retraités arrêtés à Burambi dénoncent un montage

Ces retraités venaient de passer une semaine sans être présenté à un opj pour interrogatoire. La police disait qu’elle attendait l’arrivée d’un témoin à charge contre ces retraités. Athanase Ndayahundwa et son voisin Cyprien Niyongabo sont accusés de détention illégale d’armes. Leurs familles disent qu’ils regrettent « détenus illégalement et qu’ils ont été battus au moment de leur arrestation ».

Leurs jambes sont gonflées et leurs corps présentent des traces de bâton. D’après des familles de ces retraités, la police a présenté un témoin à charge contre ces détenus ce mercredi 1 mars 2017 une semaine après leur arrestation. Ce témoin à charge présenté ce mercredi affirme avoir tenté d’acheter en 2016 un fusil détenu par Cyprien Niyongabo mais qu’ils n’ont pas pu s’entendre sur le prix. Le témoin à charge aurait reproché au retraite Athanase Ndayahundwa de posséder des grenades chez lui.

Les familles de ces détenus dénoncent un montage concocté par le service national de renseignement de Rumonge pour maintenir ces retraités en prison. Les familles de ces militaires demandent qu’ils soient libérés puisqu’ils les charges retenus contre eux ne sont pas fondés.
Elles affirment qu’aucune arme n’a été saisie aux domiciles de ces retraités lors de leur arrestation. Ces retraités ont été arrêtés mercredi 21 février2017 sur la colline gishiha zone Maramvya commune Burambi province Rumonge au sud du pays.


Publié le 2 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire