Rutana : Le redéploiement émaillé d’irrégularités selon le syndicat STEB

Dans cette province, des enseignants sont déjà au courant de nouvelles écoles d’affectation pour l’année scolaire prochaine. Ces enseignants se plaignent et disent que ce redéploiement n’a pas tenu compte des critères fixés au préalable par le ministère de l’éducation qui sont entre autre l’ancienneté, les maladies chroniques, l’état civil et le volume horaire.
Ils affirment que certains vont être séparés de leurs familles, d’autres seront obligés d’abandonner le service.
Le syndicat STEB dans la province de Rutana quant à lui dénonce ce redéploiement. Le représentant de ce syndicat, Manuma Antoine, précise qu’il y a des enseignants du centre de Rutana qui ont été déplacés vers des localités très loin de leurs familles; certains vers Giharo, d’autres vers Musongati.
Manuma Antoine déplore que ce redéploiement des enseignants s’est déroulé sans associer ce syndicat. Il demande que des irrégularités qui émmaillent ce redéploiement soient corrigées pour éviter de séparer les parents de leurs enfants
Le directeur de l’enseignement dans cette province, Siméon Ngenzebuhoro, n’a pas voulu s’exprimer par rapport à ces irrégularités soulevées par ces enseignants. Des sources au ministère de l’éducation disent que le redéploiement devra se faire dans tout le pays pour corriger les disparités observées dans plusieurs écoles. Des rapports envoyés par les directeurs provinciaux disent que certains établissement ont beaucoup d’enseignants pendant que d’autres n’en ont pas assez.


Publié le 21 / 07 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire