SOS-Torture Burundi: 2 assassinats et 35 arrestations au cours de la semaine du19 au 26 novembre 2016

Au cours de la semaine du 19 au 26 novembres SOS-Torture Burundi affirme avoir recensé 2 personnes assassinées. Il s’agit d’un militaire abattu dans la zone Ngagara par un individu armé et d’un jeune enfant tué par grenade qui a même blessé deux autres à Bubanza. Cette grenade appartenait au père de famille, un civil membre du parti au pouvoir CNDD-FDD.

Au moins 35 personnes ont été arrêtées dans différentes localités. Parmi elles, figure un officier de l’armée burundaise du grade de Colonel Dieudonné Dushimagize alias Gangi, arrêté par des agents du service national des renseignements (SNR) alors qu’il vaquait à ses activités quotidiennes. SOS-Torture Burundi qualifie d’illégale cette arrestation, seules les instances judiciaires militaires sont habilitées à mener des arrestations de militaires en fonction explique cette organisation.

Cette organisation évoque aussi les parades militaires des jeunes Imbonerakure affiliés au parti au pouvoir organisées dans tout le pays et publiquement en date du samedi 19 novembre 2016 lors de la semaine dédiée aux combattants. « Pendant ces parades, les jeunes Imbonerakure arboraient fièrement des armes en bois en guise de démonstration de force. Ces parades sont très inquiétantes et confirment l’existence d’entrainements paramilitaires des Imbonerakure et une volonté d’instaurer une peur, surtout aux personnes qui n’adhèrent pas aux idées du parti CNDD - FDD » selon SOS-Torture Burundi.

SOS-Torture Burundi est revenu aussi sur la situation carcérale dans les différentes maisons de détention au Burundi. En deux mois, le nombre de détenus a connu une augmentation de 395 détenus de plus, passant de 9.420 détenus à 9.815 détenus entre mi-septembre et mi-novembre. Cette organisation estime qu’à ce rythme, les détenus pourraient atteindre les 10.000 d’ici peu, ce qui est très alarmant pour SOS-Torture Burundi, au vu des conditions carcérales déjà très précaires.


Publié le 28 / 11 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire