SOS-Torture Burundi: les droits de l’homme continuent à être violés

Dans un rapport hebdomadaire sorti par SOS-Torture Burundi sur la période du 4 au 11 février 2017, les violations des droits de l’homme continuent à se commettre en toute impunité au Burundi

Au cours de la semaine de cette,SOS-Torture Burundi a relevé les disparitions forcées d’au moins six personnes dans la commune Mutimbuzià quelques kilomètres à l’ouest de Bujumbura par un groupe armé non identifié. Ce groupe n’a pas non plus donné signe de vie des victimes de cet enlèvement selon ce rapport.

SOS-Torture Burundi a pu répertorier durant cette petite semaine cinq cas d’assassinat lors d’un affrontement entre un mouvement armé et les forces de l’ordre en commune de Mutimbuzi de la province de Bujumbura. D’autres personnes ont été tuées mystérieusement et leurs corps retrouvés dans différentes localités du pays
Cette organisation des défenseurs des droits humains revient également sur la récente décision du sous-comité d’accréditation qui a placé la commission nationale indépendante des droits de l’homme du Burundi (CNIDH) au statut « B », et cette décision accorde un délai maximum d’un an pour apporter les preuves que cette dernière a été à la hauteur de sa mission. La CNIDH doit démontrer également qu’elle respecte les principes internationaux faute de quoi la rétrogradation sera effective selon ce rapport.


Publié le 13 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire