SOS-Torture Burundi: six personnes tuées, neuf blessés et deux arrestations la semaine dernière

Dans le rapport hebdomadaire couvrant la période du 29 avril au 6 mai 2017 sorti par SOS-Torture Burundi, elle indique avoir enregistré six cas de personnes tuées. SOS-Torture Burundi constate que la plupart des cas d’assassinats résultent des attaques armées.

Parmi les personnes tuées, explique le rapport, figure Gilbert Ndayisaba de la zone Rushubi, commune Isale de la province Bujumbura, assassiné le 2 mai 2017. Il précise que cet ancien employé de la commune Isale a été abattu par des individus en tenue policière dans un bar où la victime se désaltérait.

Dans le même rapport, SOS-Torture Burundi fait état de neuf personnes blessées dont deux au cours d’une attaque à la grenade lancée dans la zone Kamenge de la commune Ntahangwa en mairie de Bujumbura dans la soirée du 28 avril 2017.

Cette organisation des droits de l’homme dénonce deux cas d’arrestations arbitraires contre les personnes d’origine rwandaise sur la colline Camakombe, en commune Mugina de la province Cibitoke. Elle ajoute que Félix Nzarama et Damascène Nkundawayezu ont été arrêtés par des agents du Service National de Renseignement le 4 mai 2017. Ces défenseurs des droits humains demandent que le lieu de détention et les charges pesant sur ces rwandais soient rendus publics.


Publié le 8 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire