SOS-torture : Des assassinats et arrestations arbitraires se sont poursuivis au cours de la semaine du 4 au 11 juin

Dans son rapport hebdomadaire SOS -Torture relève au moins 140 personnes arrêtées au cours de la semaine du 4 au 11 dont 111 dans la seule province de Muyinga. C’étaient des jeunes gens qui rentraient de la Tanzanie où ils venaient d’achever un travail de main d’œuvre dans des champs de tabac. Au bout de quelques jours, quatre-vingt-six d’entre eux ont été relâchés.

En plus de ces arrestations, les rafles se sont poursuivis dans les quartiers jugés contestataires du 3ème mandat du président Pierre Nkurunziza.C’est le cas à Musaga où une centaine de jeunes gens ont été interpellés.

SOS-torture évoque l’arrestation de 31élèves de l’école fondamentale de Muramvya soupçonnés d’avoir gribouillé la photo du président Nkurunziza qui se trouve dans des livres d’enseignements. 26 d’entre eux ont été relâchés.
Cinq qui restent en détention ont été présenté ce vendredi devant les juges du conseil. L’affaire a été mise en délibérée.
Sos torture dénonce la détention de ces élèves car le gribouillage d’ une photo , soit elle du président, ne constitue pas un délit pénal selon la législation burundaise en vigueur.
L’organisation de défense des droits de l’homme SOS-torture exige au gouvernement burundais le respect et la protection des droits de ces citoyens.


Publié le 13 / 06 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire