SOS –torture dénonce plus de 10.000 cas de détenus

Dans un rapport rendu la fin de la semaine dernière, la situation carcérale est très alarmante au Burundi avec plus de dix milles cas de détenus. Ce rapport indique qu’au moins dix sept personnes ont été arrêtées au cours de la semaine du 25 au 31 décembre dans les différentes localités .A la tête de ces arrestation figure un leader syndical Tharcisse Gahungu arrêté alors qu’il tenait une réunion syndicale dans la province de Bujumbura à Ijenda .
Des militants du parti FNL aile d’Agathon Rwasa ont été les plus visés dans des cas d’arrestations qualifiés « d’arbitraire ». Le rapport mentionne également deux cas de disparitions forcées dans la commune de MURWI en province de Cibitoke. Selon ce rapport la majorité des arrestations ont été menées par des agents du service de renseignements.
Sos-torture Burundi relève également sept personnes assassinées dans différente localités dont trois personnes d’une même famille .Une grenade détenue par des civiles a explosé au courant de la semaine causant la mort d’un enfant qui jouait avec cet engin dans la commune de Songa.
Cette organisation demande aux autorités judiciaires et aux responsable des prisons d’accélérer les procès et envisager la mise en application des peines alternative comme les travaux d intérêt général prévues par la loi régissant les régimes pénitentiaires afin de désengorger les maisons d’arrêt.


Publié le 3 / 01 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire