Transmission au bureau du procureur de la CPI d’un dossier de témoignages des violences au Burundi

Des photos, des vidéos films , des témoignages ainsi que des pièces diverses montrant les actes de tortures et autres traitements inhumains ont été renvoyés en fin de la semaine du 19 février 2017 au Bureau du procureur près la cour pénale internationale (CPI).
Ces éléments ont été déposé au Bureau du procureur de la CPI par le collectif des avocats des victimes des graves violations des droits et de crimes contre l’humanité commis au Burundi depuis la crise de 2015.
De nombreuses personnes contre le troisième mandat du président Nkurunziza ont été violemment réprimées , d’autres arrêtées et jetées en prison.
Ce collectif des avocats confirme par ailleurs que de très nombreuses personnes parmi les victimes sont près à venir témoigner devant les enquêteurs dès l’ouverture des enquêtes par la cour pénale internationale.
Ce dossier contenant ces pièces a été déposé quelques semaines après la radiation de certains avocats de ce collectif au Barreau de Bujumbura.
Toutefois, le collectif se rejoint de l’entrée au Barreau de Bruxelles du Maitre Armel Niyongere, un des avocats de ce collectif. Dans un communiqué rendu public par ce même collectif, ces avocats remercient le Barreau de Bruxelles et espèrent que cet acte de magnifique solidarité permettra de le maintenir à la barre de la défense devant la cour pénale internationale dans les mois à venir.
Plus de 110 dossiers des victimes des violations des droits de l’homme à la suite de la contestation de la candidature du président Pierre NKURUNZIZA ont été déposés au Bureau du procureur près la cour pénale internationale.


Publié le 20 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire