Treizième triste anniversaire de l’assassinat de Monseigneur Michael Aidan Courtney sans la vérité

Après 13 ans que Monseigneur Michael Aidan Courtney ait été assassiné dans la province actuelle de Rumonge dans la zone de Minago, la vérité sur ce crime n’est pas encore connue. L’évêque du diocèse de Bururi et le nonce apostolique au Burundi ont organisé ce jeudi 29 décembre 2016 une messe en mémoire de cette personnalité importante dans la paroisse de Minago.
L’Association pour le respect de la vie humaine déplore que jusqu’à présent, la justice n’a pas encore mis la vérité au grand jour pour connaitre les auteurs de ce crime. Dans un communiqué rendu public par cette organisation, il demande à l’église catholique et ses amis de pérenniser la mémoire et les œuvres de ce pasteur. Ce haut prélat de l’église catholique a été tué après une tournée dans la province de Bururi pour rencontrer les autorités religieuses, politiques et militaires dans cette province. Il est connu pour ses initiatives de vouloir chercher la paix pour le Burundi en 2003 en pleine crise .Beaucoup se souviennent de son implication de la libération de l’évêque du diocèse de Ruyigi qui avait été enlevé par les rebelles du CNDD-FDD à l’époque.
Cette association pour le respect de la vie humaine se rappelle aussi une liste d’autres personnalités étrangères massacrées dans la crise qu’a connue le Burundi. Il s’agit de Manuel Louis Zuniga ancien représentant de l’Unicef, le docteur Kassy Manlan ancien représentant de l’OMS, Agnès Dury qui travaillait pour le compte de l’Ong Action Contre la Faim et les trois sœurs italiennes tuées en 2014.Face à ces crimes, cette association AREVIE demande la mise en place d’une commission d’enquête internationale pour faire la lumière sur tous ces assassinats.


Publié le 29 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire