Trois avocats burundais radiés par la cour d’appel de Bujumbura

La décision a été rendu publique lundi le 17 janvier. Les avocats concernés sont Amel Niyongere en même temps président de l’Acat, une organisation supprimée par le gouvernement burundais. Un autre visé par cette décision est Vital Nshimirimana délégué du Forsc. Le troisième est Dieudonné Bashirahishize ,un des avocats des victimes de la crise éclatée au Burundi depuis mai 2015.
Maitre Lambert Nigarura quant à lui a été suspendu pour une durée de 5ans au conseil de l’ordre des avocats à la cour d’appel de Bujumbura. Tous ces avocats sont membres du collectif des avocats des victimes des violations des droits de l’homme au Burundi.Ce collectif avait déjà déposé plus de 110 plaintes en rapports avec les violations des droits humains au Burundi.
Ces avocats dénoncent la décision et promettent d’interjeter appel. Ils affirment que le ministère public n’a pas fournies des éléments de preuves sur les accusations formulées contre ces avocats.
Me Armel Niyongere a indiqué à la presse que le pouvoir de Bujumbura n’est pas content des actions de ces avocats pour défendre les droits des victimes des violations des droits de l’homme commises au Burundi. Il affirme que ces avocats ne vont pas être découragés.
Armel Niyongere a déclaré qu’ils continueront à défendre les victimes jusqu’ à ce que les auteurs soient traduits devant les juridictions internationales. Le conseil de l’ordre des avocats de Bujumbura avait rejeté pourtant la demande de radiation de ces avocats par le ministère public par manque de fautes lourdes pouvant conduire à la radiation.


Publié le 18 / 01 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire