Une quinzaine de stations services suspendues

Une dizaine de stations de la société Burundi Petroleum et des stations services comme Kopel de Bwiza, station Mogas de Nyakabiga, Interpetrol Kamenge, une station Imatco située au chef lieu de la province Bururi, etc ont été suspendues par le gouvernement. La décision a été prise ce samedi. Le ministre de l’énergie et des mines, Côme Manirakiza, explique que la plupart de ces stations viennent de passer trois mois sans distribuer du carburant. D’autres n’ont pas signés des actes d’engagement pour travailler dans ce secteur ou n’ont pas mis les pancartes « Station Ouverte ». Cependant, le gouvernement accorde un délai de grâce de quatre-vingt-dix jours ouvrables dès l’annonce de ces mesures aux sociétés importatrices du carburant à se conformer aux conventions visant l’alimentation d’un stock stratégique. Celles qui s’approvisionnent au Burundi ont reçu 30 jours pour se conformer avec la loi régissant ce secteur. Le gouvernement a interdit également la construction d’une nouvelle station sans autorisation du ministère ayant le secteur pétrolier dans ses attributions. Ces mesures ont été prises après une semaine de pénurie du carburant dans certains coins du pays. Entre-temps, les pétroliers se lamentent qu’ils ont des difficultés d’avoir des devises.


Publié le 16 / 05 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire