Une vidéo atroce ; polémique entre le Gouvernement burundais et M. Maingain

Une vidéo dont les images sont horribles circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours au Burundi. Dans cette vidéo, « on montre des images de 3 jeunes égorgés à coups de machette puis jetés dans une fosse. » Cette vidéo publiée par l’avocat belge M. Bernard Maingain et diffusée sur France 3, a été comprise par certains comme mettant en évidence des exactions qui ont été commises par les jeunes Imbonerakure en province Karusi.
Vidéo sujette de controverses, la Présidence de la République du Burundi la qualifie « d’un document dégoutant et faux. » Dans un communiqué de ce jeudi 14 janvier 2016, le Bureau Presse, Information et Communication de la Présidence de la République du Burundi « précise que ces images n’ont jamais été prises au Burundi et que les individus vus dans ces images ne sont pas des citoyens burundais, à entendre leur dialecte. » Pour le Bureau Presse, Information et Communication de la présidence burundaise, « M. Bernard Maingain est depuis plusieurs années dans la logique de diffamation du Burundi, en association avec un groupe d’individu sans foi ni loi qui n’ont d’autres objectif que de diviser le peuple burundais. » Le Conseiller chargé de la Communication à la Présidence, Willy Nyamitwe, dans son compte tweeter, parle d’un montage. « Plusieurs montages sont faits. Nous allons porter plainte contre France 3 et Bernard Maingain », précise Willy Nyamitwe.
Dans une déclaration de ce jeudi 14 janvier, M. Bernard Maingain explique qu’il s’agit plutôt d’une vidéo utilisée dans le cadre de la formation des jeunes Imbonerakure. « Notre source au Burundi nous a confirmé qu’une formation à bien été donnée à des Imbonerakure à Karusi et que la vidéo a été montrée aux jeunes gens dans le cadre de leur formation », déclare Bernard Maingain. Pour Maingain, certaines images de la vidéo reflètent une part de la réalité de ce qui se passe au Burundi. « Le trouble extrême que cause cette vidéo horrible, c’est que le mode de ligotage des victimes est similaire à celui de nombreuses personnes assassinées dont les corps ont été découverts au Burundi », ajoute M. Bernard Maingain.


Publié le 15 / 01 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire