Vatican exige Washington, Paris et Bruxelles à débloquer le Dialogue inclusif au Burundi

La diplomatie vaticane s’inquiète de ce qu’elle appelle conflit d’intérêts des pays africains et européens au Burundi .Pour Vatican ,ces conflits d’intérêts empêchent tout dialogue sincère et inclusif pour sortir le Burundi du chaos .Le pape François dénonce sans cesse les trafics d’armes qui alimente les guerres à travers le monde .

Aux yeux du Saint Siège, le Burundi en donne une illustration terrible depuis un an.
« Qui arme le président burundais Pierre Nkurunziza, qui arme la rébellion ? » Ce sont les questions que soulève la diplomatie vaticane qui se dit très préoccupée par la répression silencieuse exercée par le pouvoir de Bujumbura .Une situation dans laquelle Vatican ne détecte pour l’heure aucun signal décisif pour sortir le Burundi du cycle des violences.

Un dialogue inter-burundais devrait démarrer vers la troisième semaine du mois de mai mais pour le Saint Siège, tant que la situation économique et géopolitique des pays des grands lacs et des anciennes puissances coloniales France, Belgique ne seront davantage démêlés aucun dialogue honnête ne pourra débloquer la situation.

Ces conflits d’intérêts apparaissent au Vatican comme la clé du problème. Vatican appelle Bruxelles, Paris et Washington à faire une pression au pouvoir de Bujumbura pour le contraindre à accepter un dialogue franc avec ses opposants.


Publié le 3 / 05 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire