Vérité et Justice ; thérapie à la crise ; selon les Évêques catholiques burundais

Dans un message des évêques catholiques burundais lu dans toutes les églises ce dimanche 19 juin 2016, ces évêques donnent un bilan très alarmant sur la situation des Droits de l’homme, une année après la crise qui a éclaté au mois de mai 2015.Ils déplorent et condamnent des cas de disparitions forcées ,des assassinats des citoyens burundais mais aussi des cas des militaires en retraites ou en service tués . Selon ce message des évêques, la justice Burundaise n’a jamais fait d’enquêtes crédibles pour apporter la lumière sur ces tueries. Les évêques catholiques félicitent le peuple Burundais pour la solidarité malgré les sollicitations de certains politiciens à la division.
Pour ces évêques, les élections de 2015 n’ont pas été une occasion d’évaluer l’état d’avancement du processus démocratique dans le pays. Elles ont plutôt été la cause de division des acteurs politiques Burundais entraînant des tueries et plus de 250 000 refugiés dans les pays voisins. « La situation chaotique que vit le Burundi ne doit en aucun cas être négligé même s’il y en a qui semblent minimiser les dégâts causés par cette crise », selon le message.. Les évêques signalent que l’économie Burundaise a été sérieusement touchée amplifiant la pauvreté des ménages. Ils appellent l’autorité à mettre en avant l’intérêt du peuple et non leurs intérêts, « le pouvoir est là pour l’intérêt de son peuple et non l’inverse ».
Face à cette crise, les évêques proposent le respect de l’Accord d’Arusha et un dialogue inclusif pour trouver une solution durable.


Publié le 20 / 06 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire