Vers une privatisation déguisée des hôpitaux publics

Il s’observe un problème de gestion des hôpitaux publics à Bujumbura, accompagné d’un manque criant de médicament.
À l’hôpital Prince Régent Charles, les patients hospitalisés sont obligés de s’acheter eux-mêmes des médicaments et certains matériels dans des pharmacies de l’hôpital ou à l’extérieur de l’hôpital, pour être soignés.
Dans plusieurs chambres de la médecine interne de cet hôpital, certains patients hospitalisés s’inquiètent « qu’ils ne sont pas souvent soignés pour le simple fait qu’ils n’ont pas assez d’argent liquide pour payer les sérums et d’autres médicaments ».
"Je viens de passer deux jours sans bénéficier de traitement. Le médecin, au cours de son tour dans notre salle ce matin, m’a dit qu’il ne pouvait pas me soigner car je n’ai pas d’argent pour payer les traitements. Le pauvre n’a plus de parole », regrette un patient.


Publié le 27 / 05 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire