Zuma est sommé de rembourser une partie de fonds de réfection de sa villa

Le président Sud Africain a été jugé par la cour constitutionnelle de ce pays ce jeudi 31 Mars 2016 pour avoir violé la constitution lorsqu’il n’a pas remboursé une partie des fonds publics utilisés pour rénover sa résidence privée, incluant une piscine et un amphithéâtre de sa résidence de Nkandla dans la province du KwaZulu-Natal en Afrique du Sud. L’organe anti-corruption a déterminé en 2014 que 23 millions de dollars ont servi à cette rénovation.
Le tribunal a également jugé que le Parlement, qui est dominé par le Congrès national africain, avait manqué à ses obligations en n’établissant pas la responsabilité de Zuma.
Dans ce qui sera un jugement coûteux pour Zuma en termes financiers et politiques, la Cour constitutionnelle a ordonné qu’il doit personnellement rembourser les coûts des rénovations de sa résidence de Nkandla, qui n’étaient pas essentiels pour la sécurité. L’ANC, pour sa part, a indiqué qu’il respectait le jugement et étudiait les implications de ce verdict.
L’ancien président Burundais Domitien NDAYIZEYE s’exprimant sur cette arrêt de la court constitutionnelle sud africaine a dit qu’il apprécie l’action de la justice sud africaine qui s’est battue pour sauvegarder les intérêts de la nation sud africaine plutôt que les intérêts des individus. Il souhaite que la justice burundaise imite la justice sud africaine et être plus rigoureuse. A l’endroit des dirigeants burundais et africains, Domitien NDAYIZEYE les exhorte à faire la différence entre la gestion des biens publics et ceux de leurs biens personnels.


Publié le 1 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire